2016 Une année qui se finit

Rédigé par joper - - Aucun commentaire


2016, une année se finit,
une année qui ne reviendra plus

une année aux rêves à oublier
Les étoiles s'éteignent au lever du jour.

Dans ce miroir des rides sont apparues
d'autres se creusent davantage
des cheveux qui grisonnent
un coeur qui souffre comme un oiseau en cage.

2017 me tend la main,
accompagnons-la


Ma première page

Rédigé par joper - - 1 commentaire

Ce n'est pas original, mais il faut bien un commencement à tout.
Mais plus exactement, c'est plutôt un recommencement, car j'avais déjà fait un blog que j'ai plus ou moins abandonné... mais là je vais le refaire, le reconstruire ici sous ce nom le long du jour et essayer de le faire vivre et peut-être aussi, de vivre moi-même en y écrivant, et en rêvant.
Alors je choisis de continuer à bloguer, pour laisser des écrits le long des jours de ma vie qui est déjà bien entamée.
Mais il n'est jamais trop tard et écrire me permet aussi de laisser passer des émotions, des réflexions, des questions, de laisser une trace.
Je ne suis ni écrivain, ni littéraire et je suis quelqu'un d'ordinaire. Alors ne vous attendez pas à l'exceptionnel, mais plutôt à du vrai.
Alors au fil du temps j’enrichirai ce blog en espérant y découvrir des personnes qui partagent aussi mes goûts.
Merci si vous m'avez lu et à bientôt peut-être !
Classé dans : Blog - Mots clés : aucun

Embrasser la vie

Rédigé par joper - - Aucun commentaire

Je rêve encor de t'embrasser
toi qui est si jolie, la plus jolie
toi la vie, toi qui est la poésie
toi que j'ai toujours aimée.

Classé dans : Poésie - Mots clés : aucun

Merci pour la vie

Rédigé par joper - - Aucun commentaire

Nous voudrions retenir dans nos mains
ce sable chaud ramassé sur la plage
mais il s'échappe toujours de nos doigts

Nos pas, sur le sable s'effacent
nous avançons contre le vent
et le soleil burine nos peaux.
Demain est déjà là qui nous attend

Les rides se dessinent sur nos visages
nos cœurs si tendres de l'enfance
sont tristes et regrettent le temps passé

Au loin, un rire d'enfant rompt le silence
Tu me regardes et je te regarde
une larme perle à nos yeux
mais un sourire naît sur nos lèvres
Nos visages s'éclairent comme autrefois.

Merci pour la vie.


Classé dans : Poésie - Mots clés : aucun
Fil RSS des articles